Now Reading
RÉVOLUTION CONJUGALE. Activer le mari magnifique.

RÉVOLUTION CONJUGALE. Activer le mari magnifique.

Les femmes recherchent des hommes « I ». comme intelligents. L’intelligence est la faculté de raisonner, d’analyser et de juger. Par elle, nous faisons des choix délibérés qui, à terme, nous aident à obtenir les résultats attendus. Être intelligent, c’est être capable de comprendre. 

Ainsi définie et appliquée à la relation de couple, l’intelligence permet à l’homme de réaliser qu’il ne suffit pas de vouloir une chose pour la voir se pas réaliser, encore moins d’attendre de sa femme des performances, s’il ne la met pas dans les conditions idoines. Il doit rechercher à ce qu’elle s’acquitte de ses obligations vis-à-vis de lui sans contrainte ni tristesse mais volontairement et avec joie, comme dans la relation avec le Seigneur. 

Ne dit-on pas que Dieu aime ceux qui donnent ou servent avec joie ? 

Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.

2 Corinthiens 9:7 

Cependant, quoiqu’il soit écrit en 1 Corinthiens 7:3 que « le mari doit rendre à sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari » L’homme intelligent pour est suffisamment averti savoir que bien que sa femme ne doive pas contester cette recommandation du Seigneur, rien ne se produira comme il le désire, s’il ne lui en donne pas l’envie. Comment y parviendra-t-il? Serait-ce en régnant en « roitelet » sur elle, c.-à-d. en s’imposant tout le temps? Non ! Cette attitude est à proscrire totalement. Car si nous nous en tenons à l’exhortation ci-après de l’Apôtre Pierre aux anciens, nous retenons que tout leader devrait exercer un leadership non dominant mais conciliant et participatif, empreint d’amour. 

Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement… mais avec dévouement; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau.

1 Pierre 5:2-3 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle en 1 Pierre 3:6, après avoir demandé à la femme d’imiter la soumission respectueuse de Sarah à Abraham, il est fait dans la foulée cette adresse à l’homme :

maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières

1 Pierre 3:7

Les prières de l’époux évoquées ici concernent en premier lieu les sujets qu’il adresse au Seigneur et ensuite ses attentes personnelles vis-à-vis de sa femme. 

Un homme craignant Dieu ne peut vraiment se réjouir de voir sa femme se soumettre à lui avec tristesse, frustration et par contrainte, juste pour ne pas désobéir au Seigneur, à moins d’être un dictateur intraitable et déséquilibré, en mal d’autorité. Ce qui serait fort malheureux, car même notre obéissance au Seigneur quoiqu’inconditionnelle, est volontaire et facilitée par le trop plein d’amour qu’il a pour nous. Cher époux, faites donc attention! Sinon, criez sur votre femme, insultez-la, banalisez-la, rabrouez-la critiquez-la sans arrêt, rabaissez-la, n’assumez pas vos responsabilités d’homme vis à vis d’elle etc., et demandez-lui ensuite de se soumette à vous ou de se donner sexuellement à vous, sous le prétexte que ce serait ses devoirs d’épouse. Vous ferez l’amer constat que même la femme la plus patiente, la plus docile et la plus douce ne cèdera ni n’obtempèrera. Vous n’aurez plus alors qu’à vous en prendre à vous-même pour avoir ainsi créé en elle un esprit de rébellion. 

Est-il difficile de comprendre que vous affaiblissez votre autorité lorsque vous vous imposez et écrasez les autres tout le temps? Arrêtez donc de jouer le macho et le dictateur afin de ne pas la pousser à la révolte. Car à force de tirer sur la corde, elle finit par se rompre. En effet, à supporter dans la soumission vos offenses sans réagir, quoiqu’elle en soit blessée et frustrée, elle finira bien par craquer, même si sa bonne foi est avérée. 

C’est cette idée que le Seigneur, par la bouche de l’Apôtre Paul, tente de véhiculer dans le passage  ci-après. 

See Also

Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. Serviteurs, obéissez à vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre cœur, comme à Christ, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ, qui font de bon cœur la volonté de Dieu. Servez-les avec empressement, comme servant le Seigneur et non des hommes, sachant que chacun, soit esclave, soit libre, recevra du Seigneur selon ce qu’il aura fait de bien. Et vous, maîtres, agissez de même à leur égard, et abstenez-vous de menaces, sachant que leur maître et le vôtre est dans les cieux, et que devant lui il n’y a point d’acception de personnes.

Ephésiens 6:1-9 

En d’autres termes, les parents rendent pénible l’obéissance de leurs enfants en les frustrant, et les patrons la collaboration de leurs serviteurs en les maltraitant. C’est pourquoi, afin d’obtenir les résultats escomptés, les maris bien qu’étant les chefs de leurs épouses doivent s’employer à simplifier la tâche à ces dernières. Cette recommandation est tout aussi valable pour les deux figures d’autorité ci-dessus citées. Nous en déduisons que la femme se dispose mieux à répondre aux diverses sollicitations, notamment sexuelles, de son mari et à se soumettre à ce dernier, lorsque celui-ci lui témoigne de l’amour, du respect, de la considération, l’honore et assume ses responsabilités de pourvoyeur sur le plan financier. Cette attitude de l’homme rend l’obéissance et la soumission naturelles pour la femme. Par ailleurs, une vérité scripturaire établit que ni l’homme ni la femme n’a d’autorité sur son corps personnel mais qu’ils doivent se donner mutuellement l’un à l’autre. 

La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme. Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence.  

1 Corinthiens 7:4-5

Cependant, nous nous ne sommes pas sans savoir combien plusieurs hommes sont frustrés de se voir régulièrement éconduire par leurs épouses. De multiples raisons peuvent en être la cause. Parmi elles sont, l’intérêt moins prononcé chez la femme, comparativement à l’homme, pour le sexe. En outre, si elles n’apprécient pas les rapports avec leur conjoint, elles auront systématiquement tendance …

Ce texte est un passage extrait du livre RÉVOLUTION CONJUGALE. Activer le mari magnifique qui est en vous écrit par Charles Arthur KOUASSI .

What's Your Reaction?
Amen
0
Gloire
0
Pensif
0
Repentir
0
Waouh
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 EgliseShop (https://eglise.shop) . All Rights Reserved.