Now Reading
L’ÉVANGILE DE LA PROSPÉRITÉ (Une menace pour l’église africaine ).

L’ÉVANGILE DE LA PROSPÉRITÉ (Une menace pour l’église africaine ).

La foi est-elle une formule ? Hagin répond par oui. << La loi de la foi >> est chez lui et chez ses disciples un principe universel qui s’applique chez tout le monde, croyants et non-croyants. C’est une loi impersonnelle comme celle de la gravité et des autres lois de la nature. Hagin écrit : << Jésus m’est apparu et m’a dit ceci : quiconque, n’importe où mettra en action les quatre principes suivants, recevra de Moi, ou de Dieu le père tout ce qu’il désire >>. Peu importe votre rapport à Christ. Appliquez la loi de la foi et vous aurez les résultats. C’est une formule dans laquelle << chacun peut mettre n’importe quoi qu’il désire: la santé, un nouvel emploi, une maison, une voiture, enfin tout ce qu’il veut ! >>

La foi est, selon eux, essentielle à Dieu et à son action. Dieu est présenté comme un être de Foi. << La parole qui engendre et qui soutient la création est un acte de foi>>. Quand on découvre les lois spirituelles établies par Dieu pour faire marcher l’univers, on peut les faire fonctionner pour son propre usage.

Où met-on la souveraineté de Dieu et sa volonté dans une telle approche ? Dieu n’est pas une puissance spirituelle infinie ou une force cosmique infinie qui gouverne le monde. Dieu est un Dieu personnel qui gouverne à travers sa présence. Dieu n’est pas soumis par nécessité aux principes des lois. Il n’est pas impersonnel. Il n’est pas un Dieu déterminé, même pas par la nécessité de sa propre nature.

L’attitude de l’homme qui consiste à réclamer ses droits, donner des ordres à Dieu, chercher à le domestiquer par des formules et des techniques dites spirituelles est à notre avis contraire à la pensée biblique.

Les affirmations de l’ Évangiles de la Prospérité, subtilement, font tomber dans le piège du déisme. Dans les Écritures, la foi avant d’être action est avant tout relation, confiance en un Dieu souverain et personnel. C’est un Dieu qui est présent et  qui agit. Ceci sous-entend qu’une créature ne peut pas le manipuler. Vivre la foi en dehors de cette dimension relationnelle et de la relation de confiance est étranger à la pensée biblique.

On note aisément que le principe de Hagin et ses disciples se rapproche des rites traditionnels africains, qui insistent sur la formule ou le geste approprié.  Il suffit de côtoyer les Églises africaines où la Théologie de la Prospérité a cours pour observer l’importance du rituel dans les prières. On donne un mouchoir pour transmettre une autorité apostolique, on utilise des bougies, du sel et des objets divers. Certaines prières sont accompagnées de rituels particuliers: poser sa main là où l’on a mal, respecter certains interdits ou faire des jeunes, soulever son enveloppe en direction du prédicateur, etc., autant d’éléments semblables aux rites animistes se retrouvent dans la prescription que les leaders de cet Évangile font. Voici par exemple le rituel qu’un candidat aux bénédictions pour la nouvelle année devait faire: << A présent, posez vos mains sur cette page et sur votre cou et chantez ce cantique qui dit: “ Jésus a conquis le monde et nous a donné la victoire, victoire, victoire, alléluia. Quand vous finissez de chanter ce cantique, criez 7 fois “amen” à la gloire de Dieu qui vous a élevé. Regardez votre main droite. Tirez-la par derrière. En le faisant, dites avec moi: “Saint-Esprit, j’ai reçu mon miracle”. Maintenant ramenez votre main en avant comme si vous étiez prêts à courir vers l’avant… Je commande les bénédictions de Dieu sur vous en 1992 et après au nom de Jésus. C’est à vous ( The Christian Mirror, p.53) >>.

Pendant une séance de prière  dans une église à laquelle j’avais participé, << l’apôtre >> utilisa un mouchoir blanc pour transmettre son autorité à une dame qui devrait se rendre en mission. Le même jour, on demanda à ceux qui avaient amené leur dîme de se mettre à genoux devant sur la chaire. Ils furent commandés de soulever les enveloppes vers le ciel pour que le prophète implore sur eux le retour de leur dîme suivant la loi du centuple.

See Also

La Bible n’encourage pas un tel usage du rituel. Il est facile de tomber dans l’idolâtrie quand de telles pratiques deviennent la norme.

Un vrai problème se pose au niveau de leur conception de la foi comme un optimisme et un idéalisme. Avoir la foi revient à penser positivement. Penser positivement, c’est d’abord croire en soi-même. C’est imprégner son inconscient d’un désir au point de le transformer en énergie spirituelle. Dans son livre “ The power of Positive Thinking”,  Norman Vincent Peale déclare:  << lisez le Nouveau Testament, relevez une douzaine d’affirmations parmi les plus nettes concernant la foi et apprenez-les par cœur. Laissez ces paroles imprégner votre pensée consciente, répétez-les inlassablement… Petit à petit, elles  pénétreront dans votre inconscient et vous transformeront en un croyant >>. Selon lui, la foi est une sorte de << technique  de puissance spirituelle >> qui consiste en << la foi, la croyance, la pensée positive, la foi en la vie >> . Il range ainsi dans la même catégorie et sans distinction la foi en Dieu et la confiance en soi. Il faut croire en soi pour réussir dans la vie. Le problème avec une telle foi est qu’elle est éloignée de la foi biblique. La foi biblique est une foi avec objet. L’objet de la foi, c’est Dieu. La foi biblique est la confiance en Dieu et dépendance de Dieu. Elle s’appuie sur les attributs de Dieu particulièrement sur sa fidélité. Dieu est un être personnel. Ce qui veut dire qu’il est doté d’une intention, d’une volonté d’être. Il désire entrer en relation avec sa créature. Il agit suivant ce principe relationnel et non selon le principe d’une force universelle à mettre en mouvement. Dieu n’est pas tenu de nous obéir même si nous possédons des formules. C’est l’homme qui doit s’assujettir à Dieu et non le contraire. Dieu accorde ce qu’il veut à qui il veut et quand il veut. Personne ne peut lui imposer quoi que ce soit. La confession positive est donc une sorte de manipulation des hommes et de Dieu par les hommes. Dieu ne peut pas être manipulé:  notre Dieu est dans les cieux; il fait ce qu’il lui plait ( Psaumes 115:3). Dieu fait toute chose selon le conseil de sa volonté (Ephésiens 1:11). Dieu ne se laissera pas manipuler, même pas la formule << au nom de Jésus >> ….

Ce texte est un passage extrait du livre L’ÉVANGILE DE LA PROSPÉRITÉ (Une menace pour l’église africaine) écrit par Daniel Kadébé BOURDANNE .

What's Your Reaction?
Amen
0
Gloire
0
Pensif
1
Repentir
0
Waouh
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 EgliseShop (https://eglise.shop) . All Rights Reserved.