Now Reading
JOUISSEZ DE VOTRE COUPLE.

JOUISSEZ DE VOTRE COUPLE.

Évoquer les fonctions des conflits dans le couple, c’est admettre d’emblée que les conflits ont une valeur pour le couple. 

En effet, contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, les conflits peuvent être une bonne chose pour le couple. Et j’imagine que vous pouvez vous demander si je suis sérieux ! Je suis aussi sérieux en disant que le conflit peut être une bonne chose pour le couple qu’en disant que le feu peut être une bonne chose pour l’homme. Vous comprenez alors aisément que tout dépend de ce que l’homme fait du feu. S’il l’utilise pour cuire ses aliments, le feu est une bonne chose mais s’il l’utilise pour incendier une maison, le feu serait une mauvaise chose. Pourrait-on alors conclure que le feu est à la fois une bonne et une mauvaise chose? Peut-être ! Il est cependant plus exact de dire que le feu est une chose neutre, ni bonne ni mauvaise; tout dépend de ce que les humains en font. On pourrait en dire autant du conflit. Il n’est ni bon, ni mauvais pour le couple, il est neutre ; tout dépend de ce que les conjoints en font. 

Voici trois fonctions qui peuvent être attribuées aux conflits survenant dans un couple : 

Les conflits sont un indicateur de divergences de point de vue

On parlera d’ << opposition de positions >>

Le premier sens à donner aux conflits qui surviennent dans votre couple c’est qu’ils sont révélateurs du fait que votre conjoint et vous avez des positions différentes, des points de vue divergents sur une question. 

Si vous envisagez vos conflits de couple sous cet angle, vous comprendrez aussi qu’ils sont d’une part inévitables et d’autre part qu’ils ne sont pas d’emblée une mauvaise chose. 

Les conflits de couple sont inévitables parce que vous êtes différents. A cause de vos différences, il est tout à fait naturel que des différends, des divergences de point de vue, apparaissent au cours de vos interactions. 

Vous auriez peut-être souhaité être du même avis que votre conjoint sur tous les sujets. Non seulement cela est utopique mais aussi ce serait contre productif pour votre couple. Cela voudrait dire que votre couple ne profiterait pas de la plus value qu’apporte la diversité. 

Les conflits sont un moyen de mieux connaître l’autre 

Le moment de conflit est un moment de révélation de l’autre. A travers le conflit, votre conjoint se révèle à vous dans ce qu’il aime ou n’aime pas, désire ou non, supporte ou ne supporte pas, souhaite ou ne souhaite pas. Il vous donne ainsi une opportunité de mieux le connaître, une opportunité de mieux savoir comment vivre avec lui. C’est à travers le conflit que votre conjoint vous fait découvrir ses valeurs, ses désirs, ses positions, ses préférences, etc. 

Les conflits sont un moment de vérité pour le couple 

Les conflits, oppositions de positions et moment de révélation des divergences offrent aux conjoints une opportunité pour faire évoluer la relation. C’est un moment de crise, d’intensité variable, dont le couple sortira plus rapproché ou plus éloigné l’un de l’autre selon la manière dont le conflit est géré. En fin de compte, c’est un moment de vérité qu’il faut savoir exploiter pour faire avancer le couple. 

Les sources de conflits dans le couple : de l’apparent au caché 

D’où viennent les conflits ? 

La réponse la plus sûre et complète c’est que les conflits viennent de nos différences ! Il y a conflits parce que les conjoints sont différents, parce qu’ils ont des différences de point de vue sur une situation donnée. Toute situation peut alors être source de conflit. 

La situation de désaccord entraînant le conflit est une cause apparente, celle à laquelle on s’accroche. Ainsi quand on demandera à un couple, « pourquoi vous vous disputez ? », ils peuvent répondre << nous nous disputons à propos de l’assistance financière qu’il faut porter à un ami en difficulté ». Mais le problème n’est pas vraiment à ce niveau. Pour comprendre pourquoi ces conjoints se disputent sur ce sujet, il faut aller explorer la relation que chacun des conjoints a avec l’ami, la situation financière du couple, les besoins financiers individuels et communs du couple, les autres sollicitations financières non satisfaites, la position de chaque conjoint vis-à-vis de la générosité et de l’économie, le rapport de chaque conjoint à l’argent, l’éducation et les croyances de chaque conjoint, le niveau économique de leurs familles d’origine, etc. Au- delà de la cause apparente, il y a donc une ou plusieurs causes profondes et cachées dont les protagonistes ne se rendent pas toujours compte. Ces causes profondes et cachées sont bien ancrées dans leur inconscient, ce qui rend les solutions superficielles inefficaces à long terme. 

See Also

Un autre couple ne s’entend pas sur la fréquence des rapports sexuels. Le conflit n’est pas réductible au fait que les hommes aiment faire l’amour plus souvent que les femmes ! Il existe des couples où c’est l’homme qui se montre moins disponible. En dehors des facteurs biologiques qui influencent le désir sexuel. il faudrait parfois aller chercher les causes profondes de ce conflit dans l’histoire ancienne et récente de la relation, la qualité actuelle de la relation, l’âge des conjoints et la différence d’âge entre eux, leurs expériences sexuelles antérieures à la relation, leurs expériences sexuelles communes, le désir de grossesse ou non (avec la position des conjoints par rapports à la contraception), les conditions de vie de la famille (chambres séparées ou non, espace privé pour les parents ou intrusion possible des enfants), l’éducation et les croyances de chaque conjoint sur la sexualité, l’état de santé physique et mentale des conjoints, l’existence d’un traitement pouvant influencer le désir, les performances sexuelles de chaque conjoint, le niveau de satisfaction de chaque conjoint au cours des rapports antérieurs, le niveau d’estime de soi de chaque conjoint, l’existence ou non de difficultés existentielles préoccupantes, le type d’occupation de chaque conjoint avec son influence sur la forme physique, etc. Une fois encore, le problème apparent peut être juste l’arbre qui cache la forêt. 

Tel autre couple ne s’entend pas sur l’éducation des enfants; le mari par exemple estime que la femme est trop sévère avec les enfants ou ne s’en occupe pas très bien alors que pour la femme, c’est le mari qui «gâte les enfants». Les racines de cette divergence sont peut-être à chercher dans la qualité de la relation entre les conjoints, l’histoire personnelle de chaque conjoint avec ses propres parents, les conditions de conception et de naissance des enfants, les conditions de sécurité environnantes, les conditions de vie des enfants de voisins, collègues, amis ou proches, le niveau socio- économique des familles d’origine de chaque conjoint, les projets et rêves de chaque conjoint sur les enfants, etc. 

Au-delà donc des faits ou des causes apparentes, les conflits de couple ont souvent des racines bien profondes. En raison de ces racines très diverses pouvant s’entremêler dans la genèse ou la persistance d’un conflit conjugal, il n’est pas toujours évident de discerner la cause réelle d’un conflit conjugal. Du fait de la complexité des jeux de l’inconscient, les vraies causes d’un conflit ne sont pas souvent là où il apparaît.

Ainsi, un problème qui apparaît être un problème d’éducation des enfants peut en fait être un problème de partage de pouvoir entre les conjoints, un problème qui apparaît comme lié à des problèmes d’argent serait en réalité un problème d’image de soi. En recherchant une solution à un conflit de couple, il faut bien garder à l’esprit que la cause apparente ne constitue que le feuillage visible qui est alimenté par des racines souterraines. 

Comment gérer les conflits pour maintenir et renforcer la relation 

Les conflits conjugaux sont inévitables. Chaque couple est confronté tout au long de son histoire à divers conflits, les uns minimes, les autres graves, prenant la forme d’une tempête risquant de balayer le couple. L’enjeu de la gestion des conflits est très important pour l’harmonie du couple. Il faut répéter ici avec Yvon Dallaire que << les personnes formant les couples heureux ont décidé d’être heureuses plutôt que de chercher à avoir raison l’un sur l’autre. Ils ont découvert que c’est la façon dont un couple se dispute, et non la façon dont un couple s’aime, qui influence son bonheur et sa durée » ! 

Avez-vous bien noté ? Pour son bonheur et sa durée, la façon dont un couple << se dispute >>, la façon dont…

Ce texte est un passage extrait du livre JOUISSEZ DE VOTRE COUPLE écrit par H. Moïse DOSSA .

What's Your Reaction?
Amen
0
Gloire
0
Pensif
0
Repentir
0
Waouh
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 EgliseShop (https://eglise.shop) . All Rights Reserved.